Les ingénieurs et les scientifiques
de la région Île-de-France
 
 
 
 
 

Qu'est ce que le Bureau des Régions des Ingénieurs et Scientifiques de France? IESF National Promotion des Métiers de l’Ingénieur et du Scientifique (PMIS)

Des ingénieurs pour bâtir la Défense de l'avenir  Conférence du 17/11/17 au Cercle des Armées
 

Vendredi 17 novembre dans les magnifiques locaux du Cercle des Armées; Marc BERVILLE Secrétaire Général du Conseil Général de l'Armement et Jacques BONGRAND Président des Comités Sectoriels et du Comité Défense ont animés la conférence sur le thème "Des ingénieurs pour bâtir la Défense de l'avenir".

La conclusion fut présentée par Marc VENTRE Président d'IESF

 

Cette conférence s'appuie sur les travaux parus dans les Cahiers de IESF N°26. Consultable <ICI>

Bandeau_IESF_INVITATION_CAHIER_DEFENSE

 

thumbnail_IMG_3813

 

Marc BERVILLE & Jacques BONGRAND

 

 

 

 

thumbnail_IMG_3817 (2)

Marc VENTRE Président IESF

 

Synthèse

 

Aujourd'hui, dans le domaine de la défense, un avantage technologique apparaît souvent source de supériorité quasi absolue dans un affrontement direct, tandis que les systèmes mis en œuvre sont de plus en plus globaux, complexes, issus en grande partie de l'industrie civile.

Dans ce contexte, il ressort une difficulté majeure : l'État, de moins en moins prédominant parmi des acteurs variés, notamment des entreprises mondialisées, confronté à la pression croissante de l'opinion publique, a d'autant plus besoin de compétences de pointe pour exercer sa responsabilité de défense et entretenir une vision à long terme. Il lui faut des ingénieurs de confiance qui aient également une connaissance des problématiques militaires, des sciences humaines, des questions sociales et internationales, tout en sachant mieux communiquer en dehors de leur cercle de spécialité. Mais d'une part les fonctions exercées au sein du ministère de la Défense ne suffisent plus à entretenir les aptitudes techniques nécessaires, d'autre part l'évolution culturelle et l'alourdissement des procédures administratives de contrôle rendent le service public moins attrayant que les entreprises pour des jeunes qui de plus manifestent une relative désaffection pour les formations scientifiques.

Pour répondre à ce défi, à la fois restaurer l'attractivité nécessaire et permettre à l'État d'exercer efficacement sa mission régalienne dans cet environnement nouveau, il est proposé plusieurs orientations complémentaires:

Affirmer et promouvoir la mission première des ingénieurs dans le domaine de la défense comme dans l'ensemble de la société : préparer l'avenir, c'est-à-dire bâtir un monde qui se construit en permanence.

Maintenir un lien institutionnel fort entre le ministère de la Défense et des ingénieurs ayant choisi de se consacrer aux fonctions de plus en plus conjointes de défense et de sécurité, avec un double objectif: procurer à ces collaborateurs tout au long de leur vie professionnelle, davantage qu'aujourd'hui, des parcours diversifiés et des formations élargies qui leur sont indispensables ; assurer une présence de l'État dans tous les lieux de concertation et de pouvoir.

Doter le Ministère d'un outil, un centre d'intelligence de défense, qui fournisse à ses ingénieurs un ensemble cohérent de services pour utiliser au mieux, avec une sécurité appropriée, les informations de plus en plus nombreuses qui circulent dans notre monde numérique : accès à des bases de données, connaissance des compétences disponibles dans l'industrie et la recherche, travaux de documentation ciblés... Cet outil dédié à un traitement objectif des connaissances devrait être complété par un point d'entrée vers l'imaginaire, une entité destinée à améliorer la créativité, en particulier pour mieux anticiper les ruptures comme l'avait suggéré un précédent rapport.

 

Cahier IESF n°26

Des ingénieurs pour bâtir la Défense de l'avenir

 

Retour

 

Partenaires

Alumni EIDD
Alumni EIDD
Association Nationale des Docteurs
Association Nationale des Docteurs